Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 18:02

Bonjour à toutes et à tous,


Après huit mois de partage d’expérience et de sensibilisation au développement durable, la seconde partie du projet Aéro-Chili prend fin. Cette période forte en rencontres fut l’occasion d’échanger avec petits et grands sur les enjeux du développement durable aussi bien à l’échelle locale (Nancy) qu’à l’échelle internationale (Chili).

DSC03796-copie-1

Pour faire suite à la semaine du développement durable, l’exposition des 56 photos aériennes en grand format est visible pour la dernière fois dans la galerie marchande du centre commercial Cora Houdemont (près de Nancy) jusqu’au samedi 21 avril.

Hasta luego !

DSC03823.JPG


Repost 0
Published by julien barbier
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 22:38

Bonjour à toutes et à tous,


L’exposition Aéro-Chili est visible à la médiathèque de Vandoeuvre du 10 janvier au 4 février.
Pour l’occasion, l’exposition a bénéficié d’un « lifting » avec de nouvelles photos, une mise en scène originale et une vidéo. Seront aussi présents le paramoteur et la voile de parapente m’ayant permis de voler au dessus du Chili !

Affiche-Aero-Chili-Expo-Mediatheque.jpg
Le vernissage aura lieu le mercredi 11 janvier à 18h à la médiathèque. Ce sera l’occasion de commenter les photographies, de révéler quelques anecdotes de l’aventure et également de discuter de l’actualité chilienne : révolte des étudiants notamment.


Au plaisir de vous y retrouver,
Julien   

Repost 0
Published by julien barbier
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 20:48

Bonjour à toutes et à tous,


L’exposition dans la galerie d’Art Contemporain Tem à Goviller est maintenant démontée. Ce sont 140 visiteurs qui s’y sont rendus lors des quatre dimanches du mois d’octobre. Un remerciement tout particulier à l’association Tem Expo, à la maîtresse des lieux : Aline et aux autres personnes qui ont tenu l’exposition.

DSC03619.JPG

Une conférence Aéro-Chili aura lieu aux Halles de Vézelise, le samedi 12 novembre à 20h30, l’entrée est libre.

DSC00049

Une deuxième conférence se tiendra le vendredi 18 novembre à la salle municipale de Basse-Ham, près de Thionville, à 20h. Elle sera accompagnée de l’exposition photographique le samedi et dimanche après-midi, de 14h à 18h.

Une troisième le samedi 26 novembre à Dijon, Maison des Associations, 14h.


Pour finir, une interview diffusée sur France 3 la semaine dernière.


Hasta luego

Repost 0
Published by julien barbier
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 22:00

Bonjour à tous,


Voici aussi une interview réalisée par Pascale Michotte, diffusée sur la radio RCF Jerico.

 

 

 

Rendez-vous chaque dimanche du mois d'octobre à Goviller pour l'exposition Aéro-Chili dans la galerie TEM (voir article précédent)

 

Hasta luego !



Repost 0
Published by julien barbier
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 19:51

Bonjour à tous,

 

Au mois de juillet, j’ai eu le plaisir d’assister à la pièce de théâtre Aéro-Chili mise en scène par Hélène Merlin.

DSC09720.JPG

     Lorsque j’étais au Chili, je tenais régulièrement à jour un journal de bord. A partir de quelques extraits, Hélène Merlin a créé une pièce originale mêlant la réalité à l’imaginaire, l’aventure aux rencontres, et la poésie au vol en paramoteur.

DSC09716.JPG

Un grand bravo au 10 jeunes comédiens et un sincère remerciement à l’initiatrice du projet.




Après un départ au Mondial Air Ballon de Chambley, l’exposition chilienne fera étape à Goviller (54).

DSC09932.JPGDSC09938.JPG


L’espace d’Art Contemporain Tem vous invite à venir partager cette expérience illustrée de photographies aériennes. A travers 50 clichés grands formats, vous serez porté au gré du vent, de la Cordillère des Andes à l’île mystérieuse de Chiloé, en passant par le désert d’Atacama…

 expoTEM2011.jpg

Dimanche 9, 16, 23 et 30 octobre 2011

De 14h à 19h

Tem

55 Grand-Rue

54330 GOVILLER

 

Entrée libre

 

Au plaisir de vous y retrouver.

Repost 0
Published by julien barbier
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 12:57

Bonjour à tous,

Plus de 4 000 photographies aériennes ont été réalisées lors du projet au Chili. Je vous propose de retrouver les meilleures lors d’une exposition « grand format » qui se tiendra du 22 au 31 juillet 2011 au Lorraine Mondial Air Ballons à Chambley Planet’Air.

DSCF2055.JPG

Au plaisir de vous y retrouver

Repost 0
Published by julien barbier
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 13:24

Bonjour à tous,


     Cette période de l’année est consacrée au partage d’expérience résultant de l’aventure chilienne. Une conférence s‘est tenue le 29 avril dernier à Goviller.

DSCF2050.JPG 

DSCN4442.JPG

 

     Après avoir rencontré une quinzaine de classes du département pour parler du projet Aéro-Chili aux élèves et les sensibiliser aux enjeux du développement durable, une conférence publique se tiendra le mercredi 8 juin, à 18h, à l’espace Yves Coppens (4 allée de Marken) à Vandoeuvre-lès-Nancy (entrée libre, confirmation souhaitée : 03.83.51.89.39 - Anne Mouilleron).

 

Au plaisir de vous y retrouver.

Repost 0
Published by julien barbier
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 19:15

Bonjour à tous,

 

Voici le complément d'informations concernant le peuple Mapuche.

 

     Les Mapuches (peuple de la Terre) constituent le principal groupe indigène du Chili. C’est la première et la seule nation indigène des Amériques dont la souveraineté et l’indépendance ont été juridiquement reconnues. Mais cette reconnaissance n’a été gagnée qu’après une lutte qui a duré des générations.

Mapuches

     Originaires de cette région de l’Araucanie, les Mapuches subirent pendant 300 ans les attaques du royaume d’Espagne. Aujourd’hui encore, ils subissent la pression de l’état chilien. Depuis le début de leur résistance, les 100 000 km² de leur vaste territoire se sont réduits à 5 000 km² de reducciones (zones de peuplement).

     Malgré le traité de Killin, conclu en 1641 avec l’empire espagnol pour renforcer l’autonomie territoriale de Mapuches, et les 28 autres accords qui ont jalonné deux siècles de relations diplomatiques tendues, cette population reste menacée d’extinction, tant physique que culturelle. A la fin des années 1800, les armées chilienne et argentine ont massacré 100 000 d’entre eux. Aujourd’hui, ils représentent 4 % de la population chilienne.

Mapuche

     La réforme agraire lancée entre 1965 et 1973 permit d’améliorer le sort des Mapuches. Mais le coup d’Etat militaire de 1973 a anéanti beaucoup d’avancées obtenues et la dictature de Pinochet fut très oppressante envers ce peuple indigène. Depuis le retour de la démocratie en 1989, le peuple Mapuche a remporté quelques succès minimes dans sa longue lutte pour obtenir réparation et récupérer ses terres. Cependant, de puissants intérêts commerciaux sont parvenus à annuler un grand nombre de décisions de justice visant à leur accorder des parcelles de terres. Les procès initiés par les Mapuches sont perdus d’avance…

     Aujourd’hui, beaucoup de Mapuches ont immigré dans les villes. Ceux qui restent sur le territoire de leurs ancêtres (le Wallmapu) sont organisés en quatre régions géographiques (Meli wixan-mapu), constituées chacune d’un ensemble de 8 districts (aylla rewe). Ces districts sont composés à leur tour de communautés désignées par le mot lof.

     Comme le rapporteur spécial de l’ONU, plusieurs organisations de défense des droits de l’homme dénoncent la politique oppressive de l’état chilien. A Temuco, des manifestations se déroulent quasi quotidiennement.

Manif

     Les touristes, les réalisateurs de cinéma et les journalistes étrangers ne sont eux-mêmes pas à l’abri. Il est fréquent de subir les interrogations de la police pour avoir visité des communautés mapuches qui revendiquent la propriété de leurs terres. A titre d’exemple, deux réalisateurs français on été arrêtés en mars 2008 pour avoir parlé à un dirigeant mapuche.

violence

     Aujourd’hui dépossédés de la majeure partie de leurs terres ancestrales, ils vivent grâce à une très petite agriculture et à l’artisanat.

DSC07038

     Ils poursuivent leur lutte et réussissent à conserver tant bien que mal leur langue (le mapudungun : la langue de la terre), leur religion et leur structures socio-politiques. Le chemin pour gagner leur liberté et leur indépendance contre l’état chilien est encore long. En effet, la balance entre les intérêts financiers participant au développement du pays d’une part et la reconnaissance de la propriété de la terre, des attaches ancestrales des Mapuches d’autre part, leur est souvent défavorable.

Manifestation

     C’est dans ce contexte que 32 prisonniers politiques mapuches ont mis fin, le 9 octobre dernier à une grève de la faim longue de 85 jours. Ils protestaient contre l’application de la Loi anti-terroriste au nom de laquelle 96 militants mapuches ont été arrêtés. Cette loi permet aux tribunaux militaires de juger des civils, et d'auditionner des témoins "protégés" dont les déclarations sont anonymes. Largement appliquée pendant la dictature de Pinochet contre les militants de gauche, les prisonniers mapuches sont aujourd'hui les seuls à se voir appliquer cette justice à deux vitesses. A cause de cette loi ("présomption de culpabilité"), les accusés sont judiciairement dépourvus de tous les moyens de défense du Droit commun. Cet élément témoigne de la marginalisation grandissante que subit ce peuple.

Repost 0
Published by julien barbier
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 23:15

Bonjour à tous !


     Ceci est le dernier article écrit depuis le Chili. Il vient conclure une aventure aérienne et humaine de plus de cinq mois qui m’a emmenée du désert d’Atacama au Nord, à la mystérieuse île de Chiloé au Sud, en passant par la région centrale tournée vers l’agriculture.

logofinal

     Ce périple a été pour moi synonyme de découvertes et de rencontres. En effet, j’ai eu la chance d’être accueilli par des Chiliens qui à chaque fois m’ont fait découvrir des choses qu’il ne m’aurait pas été possible de connaître en restant seul dans un hôtel.

     Sans eux, Aéro-Chili n’aurait certainement pas présenté cette dimension de proximité. Merci à tous les Chiliens que j’ai rencontrés sur ma route et à bientôt en France !

DSC04736

DSC02838 bis

     C’est dans ce contexte que j’ai appris à connaître le Chili et à en comprendre les nombreux enjeux environnementaux, sociaux et économiques. En couplant à chaque fois les vols en paramoteur...

P1010213

...avec un travail de prise d’information au sol en rencontrant les protagonistes de la manière la plus simple qui soit, j’ai pu approfondir les découvertes tout en tenant compte du peu de temps dont je disposais pour chaque étape.

DSC00695

 

     Au travers ce blog, j’ai pris un grand plaisir à partager les réalités du Chili, du moins celles que j’ai pu voir. Ceci était d’autant plus motivant que vous étiez nombreux à suivre les aventures chiliennes. Je m’excuse aussi de ne pas avoir toujours répondu aux commentaires, mais il est vrai que la fin du périple était chargée en découvertes.

P1060110     J’ai notamment volé à Futrono où j’ai visité une exploitation tout à fait particulière de 475 vaches laitières (photo ci-dessus). A Osorno, j’ai eu la chance de rencontrer deux frères, Olivier et Christian, propriétaires d’une scierie de taille moyenne. Cela m’a permis de suivre la filière du bois puisqu’à Cauquenes, j’avais visité une grosse exploitation forestière. Plus au Sud, j’ai fait de magnifiques vols à Puerto Montt (photos ci-dessous) et sur l’île de Chiloé où les conditions météorologiques étaient pour le moins froides et pluvieuses mais où l’hospitalité des habitants était chargée de chaleur. J’ai pu en apprendre davantage sur la puissante industrie du saumon et de la moule.

P1100099

P1100095

 

     J’ai passé la dernière semaine du mois de janvier dans une famille, à l’extrême Sud du Chili dans la ville de Punta Arenas où il fût impossible de voler avec des vents atteignant parfois 130 km/h.

DSC08816

 

     Il me reste donc beaucoup de choses à partager lors de la seconde partie d’Aéro-Chili qui constituera une étape de sensibilisation. Je mettrai en place un partage d’expériences à travers une exposition photo, des conférences, des rencontres avec des élèves d’école primaires et de collèges lorrains.


feneon 5468r     Merci à vous d’avoir suivi l’aventure. Je dois énormément à ceux qui m’ont apporté une aide logistique ou financière, quelle qu'elle soit : collectivités territoriales, entreprises ou particuliers ; merci de m’avoir fait confiance. Notamment, merci aux Amis de Gérard Fénéon (photo ci-dessus) et à la société Dudek (parapente) qui a été la première à me suivre. Je tiens aussi à remercier les amis et la famille pour leur aide, leurs conseils dans la préparation du projet et pour leurs messages réguliers. Mon dernier remerciement ira à une personne qui occupe une grande place dans mon cœur : merci pour ta présence et ta patience, je t’aime !

P1100264 bis

Cet article n’en serait pas un s’il ne finissait pas de cette manière :

A bientôt pour de nouvelles aventures !

P1000047

Repost 0
Published by julien barbier
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 02:43

Bonjour à tous !


     Je me trouve à Villarrica, dans la région IX appelée la région de l’Araucanie. C’est une terre qui abrite depuis des siècles le peuple Mapuche.

     Cela faisait longtemps que l’idée me trottait dans la tête : voler près du Volcan Villarrica.

P1030268

     Ce volcan est encore en activité. Sa dernière éruption importante date du 22 novembre 2009. Mais c’est en 1971 que l’éruption fut la plus violente. 30 millions de m3 de lave jaillirent des entrailles de la terre.

P1030353

     La coulée la plus importante s’étendait sur 14 kilomètres de long pour 200 mètres de large. Cette année-là, l’éruption entraina la fusion d’une partie du glacier et la formation de coulées de boue qui s’engouffrèrent dans les vallées, détruisant tout sur leur passage et tuant une quinzaine de personnes.

P1030306

     On distingue une coulée de lave sur la pente du volcan. Il occupe une superficie de 100 km2 pour un volume de 40 km3 ! Il est vraiment impressionnant. En vol, je me sentais tout petit.

 

     Le sommet enneigé…En hiver, il est possible de faire du ski sur les pentes ouest du volcan.

P1030347

     Chaque jour, le Villarrica crache de la lave, des cendres et de la fumée visible à des centaines de kilomètres à la ronde.

P1030351

     Haut de 2 847 mètres, le volcan Villarrica domine la localité désormais touristique de Pucón. Cette ville est posée dans un cadre enchanteur, au bord du lac Villarrica :

P1030332

    

     Une photo prise le soir même du vol :

DSC07055

 

     Au premier plan, le lac de Villarrica ; au second, le lac Calafquén.

P1030340

 

P1030312

 

Simon, j’ai fait ce vol en pensant à toi, il t’est dédié.

P1030266

 

 

Au pied du volcan

 

DSC07059

     Le volcan parait proche mais se situe à 30 km à vol d’oiseau de la ville de Villarrica.

P1030356

 

P1030386

     On remarque la traditionnelle organisation en pâtés de maisons.


P1030372

     Ici commence le río Toltén, principale source d’eau pour l’agriculture régionale.

P1030370

     Cette rivière a longtemps servi de frontière entre les peuples Mapuche et Huilliche.

 

Le peuple Mapuche

 

Cette partie sera publiée lorsque je serai revenu en France car il est délicat d'en parler ici.

 

Les paysages environnants

 

Les sommets de la Cordillères des Andes :

P1030304

 

P1030293

 

Les environs sont parsemés de lacs.

DSC07058

 

P1030289

     A gauche, il s’agit du lac Huilipilun. Au fond, c’est le lac Colico. Le sommet enneigé est le volcan Llaima, culminant à 3 125 mètres, dont la dernière grosse éruption remonte au 1er janvier 2008.

P1030329

 

     Le secteur est aussi très boisé.

P1030326

     Il y a majoritairement des bosquets avec quelques forêts.

P1030315

 

P1030322

 

     Plus on progresse vers la Cordillère, plus les montagnes sont boisées. J’ai fait une randonnée dans le parc national Huerquehue où les flancs de montagnes sont peuplés par la forêt native.

DSC06559

Une vue imprenable sur le volcan Villarica.


     Le parc couvre une superficie de 12 500 hectares et regorge de cours d’eau, de cascades et de lacs d’altitude. Au total, il y a vingt lacs qui, approvisionnés par la fonte des neiges se déversent ensuite dans le río Toltén.

DSC06643

 

     Le parc présente une grande richesse d’essences d’arbres qui ont la particularité de s’étager suivant l’altitude :

Etagement des arbres

 

     Le parc est réputé pour abriter une espèce endémique du Chili : l’araucaria. C’est un arbre à l’apparence particulière puisque ses feuilles ressemblent à des écailles triangulaires. Les trois espèces d’araucaria sont protégées. Si un touriste a le malheur de déterrer un jeune arbre, c’est la prison !

DSC06447

     Le parc compte des araucarias âgés de 2 000 ans ! Il s’agit par exemple de l’arbre visible sur la ligne d’horizon, à gauche de la photo ci-dessous. Au Chili, certains atteignent 3 000 ans d’âge !

DSC06465-copie-1.JPG

 

A bientôt !

Repost 0
Published by julien barbier
commenter cet article

Présentation

  • : Expédition Aéro-Chili
  • Expédition Aéro-Chili
  • : Blog de l'expédition aérienne pour l'étude d'organisation des territoires au Chili
  • Contact

Liens